Doctolib se lance dans la téléconsultation

Doctolib se lance dans la téléconsultation

wkdo logo doctolib teleconsultation esanté

 

Avec l’avènement du numérique, les services tendent aussi à se digitaliser. C’est notamment le cas de la médecine, par le biais de la téléconsultation. Et Doctolib semble suivre la tendance.

 

 

Le marché de téléconsultation en pleine expansion

 

Le leader du rendez-vous en ligne français vient d’officialiser son entrée dans le domaine de la téléconsultation. Dès le 1er janvier prochain, chaque patient pourra profiter d’une consultation par visioconférence avec son médecin. En effet, depuis le 15 septembre 2018, l’assurance maladie rembourse ce service.

 

La plateforme Doctolib proposera à un total de 60 000 professionnels de santé des prises de rendez-vous médicaux par le biais d’Internet. Chaque mois, elle comptabilise près de vingt millions de visiteurs sur les sites allemands et français. Ce nouveau service est en cours d’expérimentation auprès d’un demi-millier de praticiens. Par la suite, il deviendra accessible à l’ensemble des professionnels qui utilisent Doctolib.

 

wkdo doctolib teleconsultation nouveaux usages

 

La téléconsultation pour un meilleur accès au soin

 

La démocratisation de la téléconsultation repose sur le besoin de proposer un meilleur accès aux soins aux patients. Parmi ces derniers se trouvent des personnes très occupées ou pudiques, pour qui la téléconsultation est une solution de choix. Néanmoins, elle ne devra jamais devenir le seul mode de consultation du médecin. Elle doit être alternée avec des consultations en face à face afin de ne pas amoindrir la qualité des soins.

 

Doctolib a par ailleurs annoncé l’ouverture de son Heath Tech Center, un espace situé dans le huitième arrondissement de Paris. Ce dernier va permettre l’accueil de cent ingénieurs qui auront pour mission de penser le futur de la santé connectée en France, mais aussi en Europe. Cela fait cinq ans que Doctolib domine le marché européen de la santé connectée, aussi appelée « e santé ». Et chaque mois, les visites ne cessent d’augmenter sur la plateforme particulièrement prisée des internautes.