Docteur, communiquer est souhaitable !

par | 10 novembre 2020 | cabinet dentaire, cabinet médical, Communication, Google, medecin sur internet, Réseaux sociaux, SEO

La communication chez les professionnels de santé n’est absolument pas à négliger : zoom sur les bonnes pratiques.

 

L’information dans la santé : repères

 

L’information dans la santé est un sujet sensible, particulièrement régulé. Le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) a réalisé un rapport à ce sujet, nommé « Le médecin dans la société de l’information et de la communication ».

Dans celui-ci, il explique comment les médecins peuvent informer leurs patients en ligne, tout en respectant les règles de la déontologie médicale. Par exemple, il est possible de donner des informations générales sur la santé, sur l’offre de soins et sur les pratiques médicales. Par contre, il est toujours indispensable de respecter le devoir de confidentialité envers la vie privée du patient.

De plus, les offres publicitaires, à titre de promotion personnelle ou d’un tiers, sont prohibées. La publicité est en effet interdite pour les médecins (articles R.4127-19, R.4127-13 et R.4127-20 du code de la santé publique), car la médecine ne peut pas être pratiquée comme un commerce.

 

Communiquer sur les réseaux sociaux

 

Avec plus 50% des français inscrits sur un réseau social au minimum, il est devenu essentiel d’être présent sur ce levier.

Pour les professionnels de santé, une présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn notamment) peut faire la différence. De plus, ils présentent une multitude d’avantages :

  • Faire de la veille et de suivre les différents établissements de santé, se tenir à jour sur les évolutions thérapeutiques ;
  • Attirer de nouveaux patients, grâce à un profil mettant en avance les diplômes et compétences du professionnel ;
  • Créer des espaces collaboratifs, avec des groupes privés permettant d’échanger avec ses pairs et partager son savoir ;
  • Diffuser en urgence certains messages-clés, comme par exemple les dons de moelle osseuse ou de sang.

 

Bien entendu, la communication sur les réseaux sociaux présente quelques risques, tels que le « bad buzz », une atteinte à l’image ou encore une usurpation d’identité. Ceux-ci sont donc à utiliser avec prudence, et il faut faire attention à garder une image professionnelle à tout moment.

De plus, selon le CNOM, les professionnels de santé ne doivent pas accepter les demandes d’amis de la part de patients sur Facebook. Cette proximité pourrait compromettre la relation médecin/patient, qui doit rester neutre.

 

Vers un assouplissement des règles

 

Le 3 mai 2018, le Conseil d’Etat a publié une étude concernant les règles applicables aux professionnels de santé en matière de publicité et d’information. L’objectif : la suppression de l’interdiction de publicité pour ces professionnels, en la remplaçant par une libre communication, respectueuse des règles de déontologie médicale.

En Janvier 2019, l’Autorité de la Concurrence a aussi appelé à supprimer cette interdiction de publicité chez les professions de santé. Un plus grand assouplissement des règles est donc très prévisible à l’avenir.

Dernières actualités WKDO

Devenir un expert du SEO

Devenir un expert du SEO

Qu’est-ce que le SEO, et les optimisations on-site et off-site ? Comment bien référencer son site web ? Réponses dans cet article.   Qu'est-ce que le SEO ?   Le SEO (acronyme de “Search Engine Optimization”), ou référencement naturel, désigne l’optimisation...