L’UX : nouveau facteur de positionnement sur Google

par | 17 mai 2021 | Google, medecin sur internet, UX

Dorénavant, l’expérience utilisateur (UX) est un critère SEO à part entière pour Google. Zoom sur ce nouveau facteur de positionnement et ses indicateurs.

 

Qu’est-ce que l’UX ?

 

Très employé dans le domaine du webdesign, l’UX (User Experience, en Anglais) désigne comme son nom l’indique l’expérience utilisateur. En d’autres termes, il regroupe l’ensemble des éléments contribuant à une expérience de navigation agréable et un parcours utilisateur optimal sur un site internet.

Avec l’UX, l’objectif est de faciliter au maximum la visite de l’internaute sur le site web ou l’application mobile. Ainsi, il s’agit de concevoir son interface de la manière la plus ergonomique possible.

L’UX est désormais un critère de référencement. On parle aussi de SXO (Search Experience Optimization), où le SEO prend davantage en compte l’UX. Offrir une navigation sécurisée par HTTPS, avoir une interface mobile-friendly, et respecter les critères Core Web Vitals seront indispensables pour être bien positionné sur le moteur de recherche.

 

Mobile-friendly

 

Avec l’Index Mobile First, les sites web devront aussi être « responsive » (adaptés à tous les supports) ou proposer une version mobile pour leurs utilisateurs.

De plus en plus d’internautes consultent internet directement sur leur smartphone : il est donc essentiel de restructurer son site web afin d’offrir la meilleure UX possible (et de ce fait, améliorer son positionnement SEO).

 

Indicateurs + critères

 

Pour optimiser son positionnement sur Google, il faudra en plus soigner 3 critères clés, dits de « Core Web Vitals » :

  • Cumulative Layout Shift (CLS) : ce KPI mesure la stabilité visuelle de la page. En d’autres termes, la fréquence de changements inattendus de mise en page subie par l’internaute (par exemple, lorsqu’un bloc de texte se déplace pour laisser place à une publicité). Dans l’idéal, le CLS doit être inférieur à 0,1 afin d’offrir une bonne expérience utilisateur ;
  • First Input Delay (FID) : cet indicateur permet de quantifier l’expérience ressentie par l’utilisateur lors de son interaction avec certaines pages mettant du temps à répondre (ou ne répondant absolument pas). Il mesure ainsi le délai entre l’interaction par l’utilisateur, et la réponse à celle-ci par le navigateur (par exemple, lors d’un clic sur un bouton). Idéalement, le FID doit être inférieur à 100 millisecondes ;
  • Largest Contentful Paint (LCP) : cette métrique mesure la vitesse et le temps de chargement du plus grand contenu de la page (par exemple, une bannière, un diaporama, ou encore un bloc de texte volumineux en haut de page). L’idéal est d’avoir un LCP rapide, avec un chargement du contenu principal en 2,5 secondes maximum. Au-delà de 4 secondes, le LCP est bien trop long, et risque de faire fuir la plupart des internautes !

 

Ces indicateurs sont désormais visibles directement dans la Google Search Console, section améliorations. Il est essentiel de les prendre en compte afin d’améliorer son positionnement dans les SERP tout en offrant la meilleure UX possible.

Dernières actualités WKDO

Devenir un expert du SEO

Devenir un expert du SEO

Qu’est-ce que le SEO, et les optimisations on-site et off-site ? Comment bien référencer son site web ? Réponses dans cet article.   Qu'est-ce que le SEO ?   Le SEO (acronyme de “Search Engine Optimization”), ou référencement naturel, désigne l’optimisation...